L’automne s’installe… Vous aimez vous balader en forêt avec votre chien…. Une activité bien apaisante à condition de prendre quelques précautions pour que cette sortie reste un plaisir !

En effet, des dangers guettent nos compagnons à quatre pattes. Apprenons à les reconnaître et surtout à les éviter.

Pour vous aider, nous abordons les quatre d’entre eux qui nous semblent les plus courants :

1. Les champignons

Le chien est réputé avoir un très bon flaire. Pour autant, il n’est pas capable de reconnaître les champignons comestibles de ceux qui ne le sont pas !!!

Certains champignons, notamment l’amanite tue-mouches, contiennent de la muscarine, substance toxique qui peut être mortelle pour les chiens.

D’une façon générale : chien et champignon ne font pas bon ménage donc si vous le promenez en liberté et si vous ne lui avez pas appris le refus de l’appât, gardez l’œil sur votre animal de compagnie et veillez à ce qu’il n’en absorbe aucun.

Les champignons toxiques ont souvent un goût très amer qui va dissuader votre chien d’y retourner. Cependant même en petite quantité, un champignon vénéneux peut avoir de graves conséquences sur la santé de votre chien.

Les signes qui doivent vous alerter : vomissements, salivation et diarrhée. Et dans les cas les plus graves, convulsions, tremblements ou même coma. 

Face à de tels symptômes, vous ne faites rien ingérer à votre chien et vous consultez en urgence votre vétérinaire.

2. Les châtaignes et les marrons

Autres incontournables de la forêt en automne : les marrons et les châtaignes. Tous les deux sont dangereux pour votre animal. Les marrons sont toxiques et peuvent avoir des répercussions au niveau neurologique. Les châtaignes sont sans danger si votre fidèle compagnon vient à en manger, à condition qu’il prenne le temps de les croquer au préalable. Dans le cas contraire, une occlusion intestinale peut survenir.

3. Les parasites

La forêt est un lieu où vivent des parasites néfastes pour votre animal. La tique porteuse de maladie, la puce qui entraîne des infections ou des allergies avec sa salive et transmet des vers. Vous devez prémunir votre chien de ces petites bêtes mal intentionnées avec des antiparasitaires
À votre retour, regardez minutieusement le pelage de votre animal et insistez là où il n’a pas d’accès, les tiques aiment s’y cacher. Ces parasites peuvent causer des lésions cutanées via leur morsure et leur salive irritante. En outre, après un délai de fixation de 24 à 48 heures, elles peuvent transmettre des maladies telles que la borréliose, la piroplasmose et l’ehrlichiose. Ces maladies ne sont pas anodines, puisqu’elles sont potentiellement mortelles ! Il est donc important d’offrir à votre boule de poils une protection préventive contre ces parasites à l’aide de colliers (durée d’action 6-8 mois) ou de pipettes (durée d’action 1 mois) à action répulsive et létale vis-à-vis des tiques. Pensez aussi à vous équiper d’une pince à tique. 


4. La chasse

En période de chasse, vous devez être particulièrement vigilant.
– Avant de partir, vérifiez sur le site de l’office nationale de la chasse et de la faune sauvage, les dates d’ouverture de la chasse dans votre département.
– Prévoyez des chasubles fluos pour vous et votre chien, ainsi que des clochettes. Vous serez vus et entendus.
– Sur place, restez sur les sentiers et observez si vous trouvez des panneaux qui indiquent une chasse en cours.
– Écoutez les bruits et détectez s’il y a du mouvement.
– Si vous rencontrez des chasseurs, annoncez votre présence et renseignez-vous sur les zones à risque.

Les balades en forêt avec nos chiens : Les Dangers de L’Automne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *