Tout propriétaire de chien a déjà prononcé cette phrase : « Qu’est-il en train de manger ? ». Qu’ils soient chiots ou adultes nos chiens ont par nature ce besoin de vouloir goûter ou mastiquer ce qui les intrigue.

Toutefois, il arrive aussi qu’ils ingèrent l’objet de leur curiosité avec parfois de graves conséquences pour leur santé… Selon la nature de l’objet ingéré, cela peut provoquer des problèmes de digestion, des irritations, une constipation, un léger bouchon au niveau des intestins voire une occlusion ou obstruction intestinale.

L’automne arrive et ce genre d’accident peut se rencontrer lors de balades en forêt. Nos chiens aiment s’amuser avec les glands, et s’ils en ingèrent … en fonction de la quantité et du gabarit de votre chien, ce phénomène peut déclencher chez votre compagnon une occlusion intestinale !

Le Docteur Alexandre SCHEIL, praticien aux urgences vétérinaires de Toulon, a accepté de répondre à nos questions.

https://www.veterinaire-de-garde-toulon.fr

Quelle est la définition de l’occlusion intestinale ?

Alexandre SCHEIL : « On appelle occlusion intestinale une obstruction de l’intestin. Néanmoins, plusieurs variantes existent. L’occlusion est la disparition de la lumière du tube digestif, elle peut être totale ou partielle. Lorsqu’elle est totale, le transit est complètement stoppé. Quand elle est partielle, le transit est considérablement réduit.

De même l’intestin est composée de deux zones distinctes. Lorsque l’occlusion concerne le colon, partie terminale de l’intestin, on parle d’occlusion basse. Quand c’est l’intestin grêle qui est touché, l’occlusion est dite haute.»

Quelles en sont les causes ?

AS: « L’occlusion intestinale peut être provoquée par un corps étranger trop volumineux et qui vient se coincer dans une anse intestinale, à la faveur d’une onde péristaltique. Lors des interventions chirurgicales, sont le plus souvent retrouvés des morceaux d’éponges ou de plastique, des noyaux de fruits (abricots, prunes et pêches), des cailloux ou même des pelotes de vers intestinaux.

Le cas particulier des fils (de couture par exemple) s’avère souvent dramatique car l’occlusion est provoquée par une contraction de l’intestin sur plusieurs centimètres, un peu à l’image d’un accordéon. Ce repli sur lui-même provoque l’occlusion et un état de choc.

Enfin l’occlusion peut avoir pour cause une torsion de l’organe digestif.»

Quels sont les symptômes pour la diagnostiquer ?

AS: « Les symptômes d’une occlusion intestinale sont dominés par des troubles digestifs : salivation, vomissements, diarrhée, constipation douleur abdominales.

Sur les occlusion basses, les vomissements peuvent avoir l’odeur et l’apparence des selles, contenu remontant du colon.

La diarrhée peut rapidement devenir hémorragique en cas de lésions chroniques.

Associé à ces signes, une atteinte générale est fréquente, avec une dégradation sévère de l’état de l’animal. Un état de choc se traduit par une fatigue intense, des plaintes voire un coma.»

Comment réagir si un chien semble victime d’une occlusion intestinale ?

AS: « Si vous suspectez une occlusion intestinale, il est primordiale de contacter votre vétérinaire s’il est ouvert, ou les urgences pendant ses fermetures. En effet, un examen clinique complet de l’animal est nécessaire pour dépister un trouble occlusif.

Si l’animal présente un état de choc, le pronostic vital est engagé. Toute minute est précieuse.»

Quel est le traitement préconisé ?

AS: « Le seul moyen de lever une occlusion est d’en soigner la cause. Dans de rares cas, un traitement médical à base de lubrifiants intestinaux peut suffire.

Le plus souvent, le vétérinaire aura recours à la chirurgie pour aller retirer le corps étranger ou détordre un organe. Il pratique alors une entérotomie, simple ouverture de l’intestin.

Lorsque l’intestin a trop souffert, l’intervention évolue vers une entérectomie, qui consiste à amputer la portion lésée et nécrosée.»

L’occlusion intestinale peut-elle entrainer des séquelles ?

AS: « Une occlusion est un maladie pouvant entraîner des séquelles lorsqu’une partie de l’intestin a été réséquée. Des troubles digestifs chroniques ou une fragilité digestive peuvent alors se manifester.

Le plus souvent, l’occlusion intestinale prise en charge précocement ne provoquera pas de complication.»

Quelles sont les statistiques de guérison ?

AS: « Le pronostic d’une occlusion est réservé, dépendant surtout d’une atteinte, ou non, de l’intestin.

Les rares décès concernent les animaux en état de choc et opérés en urgence, ou les cas les plus chroniques lorsque des complications sont installées : péritonite, septicémie,…»

Quels sont vos conseils réduire le risque d’occlusion intestinale chez le chien ?

AS: « Le seul moyen de réduire le risque d’occlusion est de garder son animal sous surveillance pendant les promenades, et d’écarter tout objet de petite taille de sa portée.

Méfiez-vous particulièrement des fils qui pourraient trainer : couture, tricot, fils de pêche.»

Votre conclusion ou le mot de la fin ?

AS: « L’occlusion intestinale est un pathologie accidentelle fréquente aux urgences vétérinaires. Certains patients prédisposés sont même consultés à plusieurs reprises pour cette affection. Les frais engagés sont alors importants puisque la chirurgie est rarement évitable. Gardez l’oeil et réagissez au plus vite en cas de doute.»

Mel Pet and Co remercie le 31 15 et leurs vétérinaires qui partagent avec nous leurs connaissances et leurs compétences dans chaque numéro.

En Décembre nous vous exposerons le sujet de …..

L’occlusion Intestinale chez le chien : causes, symptômes et traitement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *